Nouvel Observateur - Oct 2013

Présentation du roman de René Guitton L'Entre-temps paru dans le Nouvel Observateur le 3 octobre 2013

 L’émotion Guitton écrit pas Jean Contrucci

 Le Nouvel Observateur

«J’étais ton gamin-barboteuse jusqu’à ton départ. Quand j’ai atteint l’âge de ta mort, je t’ai vu en frère égal, mon égal. Puis ce regard fraternel vers toi s’est mué, avec le temps, en celui d’un père.» Ainsi Alex s’adresse-t-il à la dépouille de l’ancien officier de marine dont il est le fils, qui reposait seul en terre marocaine depuis la fin du protectorat, et qu’il rapporte en France auprès de rose, la femme de sa vie. « L’Entre temps », qui donne son titre au roman de René Guitton (Calmann-Lévy, 16 euros), c’est ce que peut raconter en Alex au héros de son enfance pour le remercier de lui avoir tout appris : la beauté du monde, le respect des hommes et de leurs croyances, le goût de la liberté. Pudique et émouvant.