Le but de l’Initiative Sur le Chemin d’Abraham est d’obtenir l’ouverture d’une route au Moyen Orient retraçant les pas du prophète Abraham.

Une telle route, comparable au Chemin de Compostelle en Espagne, au voyage de La Mecque à Médine en Arabie Saoudite ou au Sentier de Lewis et Clark aux Etats Unis a pour but d’attirer des voyageurs des quatre coins du monde. En tant que père du monothéisme et guide spirituel des Juifs, Chrétiens et Musulmans, Abraham est au centre de la croyance de plus de trois milliards de personnes qui se considèrent comme ses descendants. Beaucoup de personnes, comme par exemple Martin Luther King et le Pape Jean Paul II, ont rêvé depuis longtemps de marcher dans les pas d’Abraham.

Le but du Chemin d’Abraham est d’inciter au respect, de souligner et de propager le message universel d’Abraham concernant l’unité, la foi, la justice, la paix et l’hospitalité envers tous. Avec pour toile de fond le conflit au Moyen Orient, qui est devenu un symbole global de la lutte et du désespoir intraitable, le Chemin et ses images télévisées d’imams, de prêtres et de rabbins marchant côte à côte, aideront à susciter l’imagination de millions de gens dans le monde créant ainsi de nouvelles possibilités de respect mutuel. Des événements parallèles seront aussi organisés dans de nombreuses communautés à travers le monde sous la forme de « Marches locales d’Abraham » reliant des églises, à des mosquées et à des synagogues, permettant de partager des offices et des fêtes religieuses ainsi que des événements éducatifs sur la cohabitation religieuse.

Au delà de la signification personnelle pour ceux qui l’emprunteront, le Chemin d’Abraham peut apporter de nombreux autres avantages pour les peuples du Moyen Orient et de la terre entière :

  • Avantage économique en créant des milliers d’emplois grâce à la construction d’infrastructures : pistes, hôtels, restaurants et mise en place de service de guide.
  • Avantage humain en encourageant l’entente entre le monde islamique et le monde occidental grâce à des milliers de visites basées sur le respect.
  • Avantage politique en bâtissant la confiance entre états, par exemple, en ouvrant un chemin dans les hauteurs du Golan entre la Syrie et Israël.
  • Avantage religieux et culturel en faisant la promotion du dialogue religieux et culturel dans les medias, les arts et grâce à des rencontres personnelles.
  • Avantage environnemental en protégeant l’environnement le long du Chemin, nettoyant ainsi le corridor de l’Euphrate.
  • Avantage pour la jeunesse en créant un idéal, une énergie et un esprit d’aventure commun pour des jeunes du monde entier.

Une étude du projet du Chemin d’Abraham a été réalisée depuis 18 mois à l’Université d’Harvard. Un processus de consultation, dans le but d’obtenir l’opinion et le soutien des leaders des communautés religieuses et politiques de la région et de l’ensemble du monde, est en cours. Ce site Internet a pour but d’informer et de connecter les personnes et les organisations intéressées. Un livre sur le Chemin d’Abraham est en cours d’écriture et un premier voyage reliant Harran à al-Khalil/Hébron auquel participera une petite délégation consultative est prévu pour Novembre 2006. Notre but est d’ouvrir le Chemin d’Abraham pour les pèlerins et les touristes dans les cinq prochaines années.

Des soutiens et des fonds ont été apportés au projet par des donateurs privés et par des organisations situés au Brésil, en Italie, en Turquie, en Israël, en Palestine, au Pakistan et aux Etats Unis. Jimmy Carter, Prix Nobel de la Paix, le Daila Lama et d’autres personnalités ont également exprimé leur soutien à un tel projet.

Si vous désirez participez ou contribuer à l’Initiative Sur le Chemin d’Abraham, vous pouvez nous contacter à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Qui marchera sur le Chemin d’Abraham ?